Balade malgache

Blog

association akiba

Mathieu et Louis 08/2018 – écoconstruction

Posté le / dans: Témoignages

Rapport des volontaires Mathieu et Louis Aout 2018 éco-construction


Louis et Mathieu ont fait une étape à Akiba au cours d'un tour du monde où ils s'arrêtent à chaque destinations dans des associations tournées vers des actions "alternatives".

Projets réalisés :

  • Participation à la construction de mezzanine dans la maison des volontaires
  • Construction de deux ruches (corps et hausse) et une ruchette
  • Conception et réalisation d'un canapé et d'une table basse pour la maison des volontaires
  • Construction d'une douche
  • Participation à la construction d'une cuisinière à bois (rocket stove)
  • Construction d'un incinérateur à déchet plastique

Outils et matériaux utilisés

Pour l'ensemble de ces projets nous avions à disposition les outils suivant :

  • Marteau
  • Scie
  • Rabot
  • hache
  • Ciseau a bois
  • Pince coupante, pince multiprise
  • Visseuse
  • Scie sauteuse
  • Meuleuse
  • Machette
  • Bêche
  • Pelle

Matériaux à disposition :

  • Bambou
  • Poutre de 8x8 cm en eucalyptus
  • Planche
  • Bois rond
  • Tige et feuille de ravinala
  • Briques

Techniques de construction

Pour faire le plancher des mezzanines nous avons fendu des bambous de grosse section et nous les avons cloués sur les solives. Les échelles ont été faites avec des bois rond à l'aide de mi bois.

Pour la ruchette nous avons utilisé une conception simple de sorte qu'elle puisse être reproduite facilement. Nous avons fait une ossature en tasseau que nous avons recouvert de ravinala. Les ruches sont composées d'un couvain, où se trouve l'entrée, et d'une hausse. Le couvain permet de garder en permanence assez de miel et de cellule pour que l’essaim puisse survivre. Le miel est récolté uniquement dans la hausse.

Pour créer les espaces entre les cadres nécessaires aux abeilles pour se déplacer, nous avons d'abord utilisé des clous. Mais ceux ci rouillent avec le temps, ce qui détériore la qualité du miel. C'est pourquoi, nous avons ensuite percé des trous dans lesquels nous avons inséré des tiges de bambou.

Il y a un problème de conception au niveau des cadres, nous avons fais des mi bois pour éviter de clouer les bois par le bout. Le clouage par bout est très peu résistant dans le temps. Par conséquent, les bords qui soutiennent les cadres dans la ruche sont fragilisés dont certains ont éclatés. Il peuvent cependant être utilisés.

En ce qui concerne les ruches, nous avons fait les parois en planche. Elles tiennent avec des mi bois et des vis. Nous avons pu les réaliser à la suite, ce qui nous a permis de gagner du temps en procédant étape par étape. Les ruches se constituent de pieds, une piste de décollage et atterrissage, un couvain, d'une grille à reine (elle n'est pas obligatoire mais permet de garder la reine dans le couvain), la hausse qui permet de récolter le miel et un toit .

Le canapé est, quand à lui, réalisé de bambou pour la structure, du fil de fer et de bois rond. Le dossier est fait de ravinala emboîté avec des flèches de bambou. Le ravinala permet une bonne solidité et du confort pour le dos. L'assise faite de bambou tressé est souple pour accueillir les fesses des volontaires. Le problème est de devoir l'entretenir car la solidité du bambou en flexion n'est pas adéquate. Le bambou est résistant en traction.

Nous sommes particulièrement fier de la table. Le bois de jacques une fois raboté, poncé à la meuleuse, la finition au ponçage à la main et gratté au couteau fait ressortir sa couleur jaune. Ce bois est aussi facile à travailler.

La douche composée de ravinala pour les parois et de tuyaux pour l'arriver d'eau nous assures tout le confort que nous avons besoin. Le meuble et la lumière au panneau solaire qui l'accompagne sont fonctionnels.

Pour le rocket stove, nous avons eu besoin de brique, du ciment et de la patience pour sa construction. Le ciment est composé de deux doses de sable, une de ciment en et de l'eau. On peut l'utiliser une fois qu'il est bien mélangé. Le système de prise d'air et de foyer le rend productif. La combustion ce fait dans le foyer et il dégage de la chaleur sous les plats.

L’incinérateur est creusé dans la terre avec un tunnel pour l'arriver d'air, un trou pour le foyer et un troisième pour la cheminé. Le système d'afflux d'air lui permet de brûler les gaz du plastique, il dégage alors moins de déchet et de pollution. La cheminée est fabriquée en brique de terre cuite avec une hauteur suffisante.

Tout ces projets ont été réalisés avec les moyens du bords sur une durée d'un mois et demi. Tous aussi passionnant les uns que les autres, nous espérons qu'ils seront utiles et durable à l'association.

Illustrations:

Table basse et canapé de la maison des volontaires

Table basse et canapé de la maison des volontaires

Rocket stove de la cuisine

Rocket stove de la cuisine

Les deux ruches

Les deux ruches

Incinérateur des déchets plastique

Incinérateur des déchets plastique

et enfin notre atelier

et enfin notre atelier