Balade malgache

Blog

bananier plantation nosy komba

La banane

Posté le / dans: Agriculture et agroforesterie, Faune Flore

L'incontournable banane


Idéale pour replanter une zone défrichée, la banane présente de nombreux atouts :croissance rapide, peu exigeante, production de matière végétale, sans compter sa production de fruits. Nous verrons les quelques espèces les plus fréquentes et leur utilisation.

 

La banane sauvage serait originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée et a été domestiquée depuis prés de 7000 ans avant JC. Elle s'est répandue en Asie, Océanie et Afrique. Elle est à Madagascar à partir de 500 ans après JC, apporté avec les différentes migrations humaines.

 

Le bananier n'est pas un arbre mais plutôt une herbe géante. Son pseudo tronc est formé avec les pétioles des feuilles qui s'entourent. Le pied ne fleuri et ne produit des fruits qu'une seule fois. Une fois le régime mûr le pied meurt et se sera sur les rejets que d'autres fruits seront produits. Idéalement pour plus de production il faut réduire le nombre de rejets afin d'avoir un régime tous les trois mois.

La banane est planté après défrichage d'une zone envahie par les pestes végétales (bambou, galabert, …). Elle permet de rapidement occuper le sol, de créer de l'ombrage pour les plantations de cacao par exemple, de la matière végétale (compost) et de produire en un an des fruits comestibles.

Extrait du livre "Nosy Be et ses soeurs"

Extrait du livre "Nosy Be et ses sœurs"

Les utilisations :


Kiriva et katakata lahy sont utilisées cuites, bouillies ou frites, en légume ou en dessert (avec du coco, cannelle et sucre).

Kotika vertes sont cuites bouillies ou frites, et mûres sont consommées en dessert (très goutu et sucré). Même mûres elles sont de couleur verte.

Porofaka en dessert, ainsi que amborobôño qui ont un petit goût citronné si elles sont cueillies bien mature.