Balade malgache

Écovillage « Akiba »

Présentation de l'écovillage AKIBA



Association de développement et de soutien à des activités durables, agriculture et éducation, protection de l’environnement – Ecovillage et ferme pilote.

Proche de Nosy Be, l'île de Nosy Komba, un ancien volcan, domine la région de ses 620m d'altitude. Sur les côtes, les villages subsistent de pêche, tourisme, agriculture. Bordés de pentes raides, les hauts de l'île, à partir de 350/400m d'altitude, s'aplanissent. Sur ces plateaux d'altitude, appelés Anketsabe, le «grand plat», des villages d'agriculteurs ont élu domicile.
La région bénéficie à la fois du micro-climat humide et chaud de la Sambirano et d'une fraîcheur relative liée à la hauteur. Depuis prés de 20 ans la culture sur tavy (culture sur brulis) est interdite. Les paysans ont substitué au riz le cacao, le café, la vanille, le poivre, le cola, etc. Ils se sont tournés naturellement vers l'agroforesterie. La problématique est que les agriculteurs ne bénéficient pas de formation, de connaissances et d'organisation leur permettant d'exploiter et de commercialiser au mieux le fruit de leur travail.
Peuplé aujourd'hui de plus 5000 personnes dont la majorité à moins de 18 ans, Nosy Komba connait un développement lié au tourisme et aux plantations de rente de valeur (vanille, café, cacao,  cola) parfois au dépend de l'envirronement et rarement pour des progrés sociaux (éducation, santé, traitement des déchets). L'ignorance favorisant la prédation humaine, les ressources naturelles s'amenuisent au profit de l'argent «vite acquis». Et pourtant avec les atouts géographiques et climatiques de cette région, les habitants, loin des habitudes consuméristes des pays riches, devraient pouvoir accéder à une vie décente en préservant leur milieu.
Dans cette région magnifique le tourisme s'est aussi développé, véhiculant à la fois ses avantages (ressources économiques, création de réserves naturelles) et ses inconvénients (détérioration du tissu social, chimère de la consommation).

enfants à Nosy Komba
Anketsabe - Nosy Komba - Nosy Be - Madagascar - Cacao

Akiba est un terme typiquement du nord de Madagascar.
D'origine swahili, il signifie « maison » mais aussi les réserves, les ressources,  que peuvent avoir les agriculteurs sous forme de plantes, animaux et autres. En un mot: "le patrimoine".

Nous sommes en partenariat avec l'association française ASSADEM.

 

Les atouts:

  • microclimat exceptionnel
  • diversité floristique
  • habitudes agricoles propice à la permaculture et à l'agroforesterie
  • population jeune
permaculture


Les problématiques:


maraichage plantation

  • Manque de formation sur les techniques agricoles pour la productivité et la qualité
  • pas ou peu d'organisation pour l'écoulement de la production agricole
  • éducation et école quasi-inexistantes
  • Transformation du tissu social

Éthique et but:

Akiba a pour but de développer des projets pérennes. Chacun d'eux est suivi, des études sont faites sur les problématiques, les spécificités de la région, des formations sont mises en place pour les cultivateurs dans le respect des traditions et de l’environnement.

Anketsabe - Nosy Komba - Nosy Be - Madagascar - Café
Lavandiére

Les projets:

Chaque projet est mis en place après des études sur les faisabilités au niveau de:

  • l’écosystème, les impacts sur l’environnement, les solutions apportées ou les compensations.
  • La population locale (transgression des coutumes, acceptation des procédures)
  • Communication auprès des acteurs locaux pour la compréhension, l'assimilation des méthodes utilisées, des intérêts engendrés par les techniques
  • est suivi au cours de sa réalisation (rapport disponible pour tous)
  • doit aboutir à une formation pour les acteurs locaux et les participants aux projets.
  • cherchera des solutions adaptées, rentables et simples à mettre en place.

Ceci afin que le travail, les expériences soient poursuivies dans le temps.


 

Lemur makako
Séchage de la vanille

Engagements et éthique de l'association.

  • Durabilité: sociale, écologique et économique. Chacun de ces piliers du développement durable est indissociable. Un projet écologique, dans le respect des coutumes, égalitaire qui n'aurait pas de viabilité économique ne pourrait durer.Le respect des identités et des pratiques sociales se doit d'être intégré dans la conception du projet.
  • Utilité / Projets concrets. Chaque mission doit être pensée dans cette logique.
  • Partage : de nos savoirs, de notre langue, amitié
  • Vis à vis de l'écovolontaire: soutien, aide, conseil
  • Transparence des comptes. Chaque membre de l'association peut consulter le bilan.
  • Chaque volontaire, donateur est automatiquement membre de l'association et est donc informé des comptes rendus d’assembler générales et des comptes.
  • Suivie et continuité des projets. Des comptes rendus de mission sur les résultats et les actions sont publiés et mis à disposition des volontaires.