Balade malgache

Blog

association akiba

Hélène et Charly 09/2018 – écoconstruction et école

Posté le / dans: Témoignages

Rapport volontariat
Hélène et Charly
18 septembre au 13 décembre 2018


Nous sommes Hélène et Charly. On travaillait en tant qu'animateur en accueil de loisirs en France. On voulait découvrir une autre culture, une façon de vivre différente et un autre pays. Après différentes recherches, nous voilà partir pour Madagascar pendant 3 mois pour aider l'association Akiba. Nos missions sont différentes, Charly l'éco-construction et Hélène en Éducation.

Mission Eco-construction

J'arrive à AKIBA avec très peu de connaissances dans la construction et le bricolage, je suis venu pour apprendre sur la façon de travailler des malgaches mais aussi pour apporter ma motivation et mon point de vue.

Durant ces 3 mois j'ai eu l'honneur de pouvoir travailler avec Jo qui m'a transmis ce qu'il connaissait dans le domaine de la construction et bien d'autres choses (plantes, animaux, sakalava...).

J'ai eu l'opportunité de réaliser un bon nombre de projet :

Séchoir à fruits

Nous avons démontés l'ancien séchoir trop grand et vétuste pour en réaliser un plus petit et plus fonctionnel. La température du séchoir est monté à 72° C, cette sur performance à du être corrigée grâce à de petites aérations. Nous nous sommes sacrifiés pour le tester et avons dégustés de délicieux fruits séchés.

Caisses de fermentation de cacao

Jerôme nous a émis le souhait de vouloir des caisses de fermentation de cacao pour améliorer la qualité des fèves et donc augmenter leur prix de vente.

Ces caisses permettront (je l’espère) dans le futur de réaliser une des étapes de fabrication du chocolat d'AKIBA comme le souhaiterait Jérôme. En espérant pouvoir le déguster un jour.

Le principe de ces 3 caisses est de laisser une première partie du cacao fermentée pendant une journée, puis de le transvaser dans la caisse du dessous le lendemain ce qui permet également de mélanger les fèves.

Banc d'école

Suite à la demande des professeurs j'ai réalisé de nouveaux bancs pour les petits ainsi que pour les grands.

J'ai également effectué de petites réparations dans les classes (sol et tables).

Classe exterieure

Après avoir constaté avec les volontaires de l’éducation un manque de jeux extérieurs pour les enfants, j’eus l'idée de réaliser une cabane.

Après réflexion avec Jérôme, celle-ci c'est transformée en classe extérieure. Cela permettra d'alléger les classes en faisant différents groupes.

Parcours d'agilité

J'ai réalisé un petit parcours pour que les enfants aient un endroit pour s'amuser et/ou se regrouper.

Il pourra servir pour les activités sportives et être modifié et/ou amélioré.

Incinérateur

Un des problèmes d'AKIBA, de Nosy Komba et même de Madagascar est la gestion des déchets.

Il existait déjà un point d'incinération des déchets, cependant il était devenu inutilisable.

Nous avons donc mis en place un système qui se compose de trois parties qui sont : un trou pour l'appel d'air, un second pour y mettre les déchets et une cheminée pour évacuer les fumées. Ces fumées sont brûlées à très hautes températures ce qui permet de diminuer leur toxicités. Cependant la chaleur est insuffisante pour les éliminer totalement.

Poubelle

Après l'incinérateur, il nous fallait un endroit pour stocker les déchets avant qu'ils ne soient incinérés. Cela permettra aux enfants d'avoir un repère pour y déposer les déchets tout en les sensibilisant à l'impact des déchets sur l'environnement. Par exemple, lors d'une remonté à AKIBA après la natation, nous leur avons demandés de ramasser tout les déchets plastiques qu'ils pouvaient trouver sur le chemin.

Projets annexes

J'ai également effectué divers projets avec l'aide des volontaires ou de Jo :

  • réalisation de tranchées pour faire passer l’électricité
  • installation d'un panneau solaire sur le bungalow des volontaires
  • fabrication de la douche des volontaires
  • protection de l'arbre sacré
  • fabrication des toilettes mobiles pour les enfants de l'école
  • re-confection du rocket-stoove
  • réparation du magasin
  • remplacement d'une porte pour la bergerie
  • réalisation de wc pour les touristes

Je repars de cette mission avec des connaissances sur des techniques de construction. J'ai beaucoup appris sur le travail du bois et découvert une autre façon de travailler avec des outils parfois différents de chez nous. J'ai pris conscience de l'importance du matériel et des matériaux et de leur réutilisation. (clous tordus, réparation des outils...).

  1. Mission Education

Pour cette mission je suis en « binôme » avec Isabelle (une autre volontaire). Je travaille 1 semaine sur 2 dans la classe des maternelles avec maîtresse et dans celle des primaires (jusqu'au CE2) avec maître. Mon rôle est d'assister les instituteurs et de leur apporter des conseils et des méthodes ludiques d'apprentissage.

    • La classe des maternelles

Maîtresse Christa n'est pas institutrice de formation, elle est donc très en demande de propositions par rapport aux activités à proposer aux élèves.

Grâce à mes expériences dans l'animation enfance, j'ai pu lui apporter de l'aide sur des activités manuelles : dessiner un animal et le remplir avec de papier crépon sans dépasser les contours, fabrication de bracelet, couper des éponges en différentes formes et les tremper dans la peinture et les remettre dans la bonne forme ; et sportives :parcours de motricité comme marcher sur les bancs puis faire un slalom, courir sur une distance donnés et sauté à cloche pied, jeux sportifs comme poule/coq ; le facteur...

 

Avec l'aide de ma maman, qui est institutrice en petite section, elle à pu me donner des outils pour construire une journée type en classe, un emploi du temps à la semaine, des documents de travail et un programme des savoirs en fin des trois années de maternelles. J'ai travaillé dessus avec maîtresse et lui ai tout transmis de ce que ma mère à pu m'envoyer comme documents (il y à une copie sur l'ordinateur de l'école dans la session maternelle).

Au fur et à mesure des semaines, je remarque des manques d'outils pédagogiques pour favoriser l'apprentissage chez les petits. Avec les conseils de ma maman et l'aide d'Isabelle, nous avons réalisés plusieurs documents :

  • un tableau de présence

Les enfants doivent retrouver leur étiquettes prénoms à l'aide de

leur photos pour l'accrocher au tableau en fonction de s'ils sont à

l'école ou à la maison.

  • un calendrier mobile

Chaque jour, les enfants doivent changer la date ; numéro du jour, mois et année et déplacer le bonhomme sur le jour de la semaine.

  • changement du visuel de lettres et des chiffres

J'ai créée un fichier avec un visuel de lettre avec les différentes écritures, majuscule, cursive et une image d'un animal qui commence par cette lettre.

Nous avons aussi changer la disposition des tables pour que se soit plus facile d'y circuler et nous avons affiché l'écriture cursive des lettres pour les grandes sections.

  • La classe des primaires

Pendant ces 3 mois j'ai majoritairement travaillé avec les CP. Maître me donnais des exercices à leur faire faire. Certains étaient très attentifs et les réalisaient d'eux même pendant que d'autres passaient leur temps à manger leur crayon et à embêter les autres. Si je n'étais pas constamment derrière eux ils ne faisaient rien. Cependant, à la fin, j'ai constaté une évolution des élèves perturbateurs qui demandaient plus facilement de l'aide et commençaient à travailler tout seul sans que je sois derrière eux.

Au début, j'ai beaucoup travaillé l'écriture avec eux parce que leur lettres n'étaient pas très bien formées et certains avaient du mal à reconnaître les lettres de l'alphabet.

J'ai aussi remarqué qu'il y avait un manque de lecture. En accord avec Jérôme et Maître, j'ai mis en place un atelier lecture les après-midis. Pendant l'atelier lecture, on va à la bibliothèque et on fait des activités autour de l'alphabet, de la lecture des lettres, des sons que font les lettres ensembles... J'avais prévu un programme sur 6 séances, mais je n'ai pu en faire que la moitié par manque de temps et de préparation.

Pour l'atelier lecture j'essaie de me servir au maximum du livre Gafi pour avoir un suivi au cours des séances et surtout avoir une base de matériel disponible ici. Cet atelier devrait être poursuivis par les prochains volontaires afin de continuer ce travail de lecture essentiel pour la suite de leur scolarité. (Mes bases de travail sont sur l'ordinateur de maître dans le dossier volontaire/atelier lecture CP).

Voici des exemples de séance :

1ère séance : Révision alphabet

  • remettre les lettres dans l'ordre alphabétique
  • lire une suite de lettre chrono'
  • coloriage magique avec différentes lettres
  • tri des lettres dans différentes écritures
  • lecture d'une histoire

2ème séance : apprentissage LE LA UN UNE

  • lecture du livre GAFI LA jusqu'à L
  • remettre un/une/la/le devant les images
  • jeu du basket poubelle pour trier si c'est la ou le devant
  • lecture d'une liste de le/la chrono'
  • syllamot n°3
  • lecture d'une histoire

Avec Isabelle nous avons pris l'initiative de proposer de descendre 1 fois tout les 15 jours pour essayer d'apprendre à nager aux enfants de l'école d'Akiba.

On à du y aller 6 fois au cours de mon séjour ici.

Pendant la première séance, nous avons essayer de mettre à l'aise les enfant dans l'eau. On leur à fait faire la planche sur le dos et jouer dans l'eau et dans le sable. On les a aussi portés là où il n'avaient pas pied pour qu'ils aient la sensation de l'eau sur eux. Au fur et à mesure des séances, les enfants sont plus à l'aise dans l'eau, osent aller plus profond et mettent la tête sous l'eau. Certains arrivent à nager où ils ont pied. Nous sommes très contentes d'avoir pu mettre ça en place et nous avons passés de super moments avec les enfants dans l'eau ! C'est aussi une expérience qu'il faudrait poursuivre afin que les enfants sachent vraiment nager.

Nous avons aussi eu l'occasion d'organiser une sortie par classe. Pour les maternelles nous sommes allés à Rose et Bleu un parc d'attraction à Hell-Ville ensuite ils se sont baignés à la plage des Floralies. Pour les primaires nous avons fait une sortie dans un bateau à fond de verre ou nous avons pu en apprendre plus sur la vie des poissons, des coraux et sur la préservation du monde marin. Puis ils se sont baignés à la plage de Floralies.

Travailler avec les enfants m'a beaucoup plus, j'ai pu leur faire découvrir des activités différentes de ce qu'ils connaissent ici. J'ai aussi pu faire une comparaison entre les enfants d'ici et ceux avec qui j'ai pu travailler en France.

III. Sentier botanique

Je voulais voir autre chose que l'éducation, et Jérôme nous a présenté les différents projets qu'il souhaitait mettre en place. Il voulait créer un sentier botanique pour faire découvrir aux touristes, les différents arbres fruitiers qui existent à Akiba. Avec Lise (volontaire en permaculture), nous choisissons d'organiser le projet.

Plus tard, il voudrait que les enfants de l'école guident les touristes dans le sentier botanique et expliquent ce que sont les différents arbres.

Voici le déroulement du projet par étape :

  • Jérôme nous montre les différents arbres fruitiers qu'il y a. Nous définissons le chemin du sentier avec lui pour passer devant le maximum d'arbre. Les arbres que nous avons selectionnés sont : thèque, cacaoier, avocatier, thé mlagache, jaquier, bananier, papayier, manguier, ravinal ou arbre du voyageur, combava, corosole, fruit de la passion, citronnier, palmier qui sert à faire certains plancher comme celui de la bibliothèque, fruit à pain, bilimbi, ananas, poivrier, cafeier, mandarinnier et de la vanille. Avec les enfants de primaire j'ai fait un herbier qu'il faudrait accrocher à la classe des maternelles (fin du sentier botanique).
  • Nous avons passés une journée pour désherber le sentier.
  • Nous décidons de planter du vétivert qui servira à délimiter les côtés du chemin. Nous creusons des trous autour du sentier. Pour cela nous demandons de l'aide aux enfants, qui creusent beaucoup plus vite que nous et sont très contents de nous aider.
  • Pour reconnaître arbres qui seront dans le sentier, nous leur accrochons un morceau de tulle bleu. Ensuite nous demandons des planches à Jô pour réaliser les numéros qui serviront à reconnaître les arbres. Nous décidons de découper les planches en ronds et de creuser les numéros à l'intérieur. Ensuite on peint les numéros en noir.
  • Nous faisons le tour du sentier pour savoir s'il faut accrocher les numéros aux arbres ou planter un piquet devant.
  • Nous avons décidé de créer des flèches pour indiquer le chemin du sentier aux touristes. Elles sont peintes il reste à les mettre en piquet et les planter sur le chemin.

Ce qu'il reste à faire :

Tant que les enfants ne sont pas « former » pour guider les touriste un guide papier des arbres va être mis en place, il faut le mettre à jour en fonction des numéros sur les arbres et il y à des fiches à écrire. Il devra être mis à disposition des touristes.

J'ai apprécié travailler avec Lise et voir autre chose que l'éducation. Cette mission m'a permis de découvrir les arbres qui se trouvent ici à Akiba et j'ai pu en apprendre plus sur la nature.

Nous repartons d'ici en ayant vécu de magnifique moments de partage avec les malgaches entre la cuisine, les enfants, nos collègues de travail et les nombreuses soirées caïpi ! Cette expérience nous à ouvert les yeux sur ce qui peut se passer ailleurs. Nous avons beaucoup appris de chacun, d'un mode de vie « simple », de la culture et culinairement parlant. Beaucoup de choses et de personnes vont nous manquer, ainsi que Madagascar et plus particulièrement Nosy Komba. Nous espérons revenir un jour et pouvoir constater l'évolution de l'association et de toutes ces personnes qui nous ont marquées pendant notre séjour.

Nous remercions l'association Akiba qui nous a permis de vivre cette expérience enrichissante et de nous avoir fait grandir.